tabac

« That silent alliance » JCI – Cigarette smoke and HIV synergistically affect lung pathology in cynomolgus macaques

Le VIH et le tabagisme favorisent de façon indépendante et de concert les changements physiopathologiques qui caractérisent les maladies pulmonaires chroniques.

C’est l’hypothèse d’une étude préliminaire ayant porté sur des femelles singes infectées au VIH et exposées à 6 heures de fumée 5 jours par semaine pendant 27 semaines.

Le groupe infecté par le VIH et traité sous antirétroviraux présentait en effet des marqueurs d’inflammation associés à l’exposition à la fumée et plus spécifiques au VIH, avec la présence de neutrophiles et de lymphocytes dans les poumons.

L’exposition au tabac et le VIH agissaient ainsi de façon synergique chez les singes VIH, entraînant des changements structurels au niveau des voies respiratoires.

Ainsi, dans des conditions expérimentales, même en contexte de traitement antirétroviral, le VIH provoquait bronchites chroniques et favorisait les inflammations chroniques (BPCO) de façon indépendante, avec des effets exacerbés lors d’une exposition concomitante au tabac.

″Cigarette smoke and HIV synergistically affect lung pathology in cynomolgus macaques″
The Journal of clinical investigation, 2 octobre 2018

JCI – Cigarette smoke and HIV synergistically affect lung pathology in cynomolgus macaques
— À lire sur www.jci.org/articles/view/121935

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s